Bonjour Katrien,
J’aimerais avoir vos conseils pour la pose de décalcomanies (Motifs noirs) SUR et SOUS un lustre cuivre. Quel est l’ordre du travail et à quelle cuisson ? Par avance merci pour vos informations.

Je vous souhaite un excellent Noël pour vous et votre famille. Maud

A Maud,

Avant de répondre à votre question, je voudrais expliquer une chose.

Pour moi, la peinture sur porcelaine a toujours été une histoire de passion et d'honneteté. Donc je dois vous avouer deux choses: en plus de trente ans de peinture sur porcelaine, je n'ai jamais utilisé de décalcomanie et dans mes cours et stages les décalcomanies étaient sujet tabou. Même si cela aurait pu faciliter le travail de certains. Mais j'étais là pour enseigner la peinture sur porcelaine même si c'était sous forme de dessin fait à la plume. Technique que j'adore appliquer d'ailleurs.

Je conçois que pour des décors très compliqués et répétitifs on aurait tendance à se diriger vers cette technique qui consiste, entre autre, à poser un dessin "tout fait", acheté, comme première étape d'un travail. Ceci pour permettre de gagner du temps et parce qu'une parfaite précision est difficile à obtenir pour des débutants ou pour des peintres ayant des soucis de vue ou autre. Mais laissons cela pour certaines manufactures qui ont des centaines ou des milliers d'objets à décorer...

Je suis la première à regretter que plusieurs peintres de grand renom se servent de cette technique pour que le décor qu'ils proposent et que des élèves vont réaliser lors d'un stage ou d'un cours soit parfait, à la hauteur de leur nom.

La préparation d'un travail fait partie de l'apprentissage. Que l'on décalque sur du papier transparent un dessin que l'on reporte ensuite sur la porcelaine permet aux peintres qui ne sont pas à l'aise avec le crayon d'apprendre justement à l'être plus.  A force de décalquer son dessin sur papier transparent, avec un peu d'observation et d'audace, on apprend petit à petit à dessiner. Après un certain temps, les peintres sont assez à l'aise et se lachent, ne décalquent même plus, sauf pour les motifs qui demandent une grande précision et qu'il faut parfois reprendre après une première cuisson. Pour bien "caler" le dessin il est des fois impératif de décalquer sur papier transparent le décor afin de retrouver les mêmes points de repères aux différentes étapes. 

Obtenir un beau résultat vite et sans trop d'effort est assez grisant mais je peux vous assurer qu'après avoir attendu ce résultat plus longtemps par ce que les étapes à exécuter étaient plus longues, des fois fastidieuses et demandant plus de cuissons, on est fier d'avoir réussi un travail personnel et unique, même s'il est moins "parfait".

Maintenant pour répondre à votre question, vous pouvez appliquer la décalcomanie en première étape, cuire entre à 820°C et poser le lustre cuivre par-dessus avant une deuxième cuisson à la même température. Le traçé noir paraîtra...