Je voudrais peindre des feuilles de ginko biloba sur porcelaine l anse de la tasse est une feuille de ginko.je pense qu il faut faire la technique de balayage mais je ne sais plus comment preparer ma peinture et quel pinceau je dois prendre.Je ne trouve pas vos fiches techniques .
D avance je vous remercie claudine

A Claudine,

La technique du "balayage", ou "softlook" ou encore "la peinture en aquarelle sur porcelaine" est une technique qui demande un peu d'expérience. Mais qui une fois maitrisée, permet toute sorte de "tableaux".

Pour faciliter ce travail bien particulier j'ai mis au point un médium assez fluide il y a trente an. Le K-médium.

C'est un médium à base d'huiles essentielles, séchant moyennement vite et utilisé aussi pour le travail à la plume (serti), la peinture traditionnelle, "l'aquarelle" sur porcelaine ou encore la technique américaine.

Pour la peinture aux pinceaux plats (large), mélanger le K-médium à la couleur en pâte épaisse, assez sèche. Plus elle est sèche, plus longtemps les couleurs se garderont.  Jusqu'à trois mois dans une boite bien fermée.

Pour le travail à la plume un mélange plus fluide est de rigueur, pas liquide car le trait fuserait, quelques gouttes supplémentaires suffiront donc.

Il est évident que vous pouvez utiliser le "corps gras" qui véhicule vos poudres comme vous avez l'habitude de faire.  Il faut toutefois faire attention à ce qu'il soit assez souple, ajouter un peu de lavande ou autre huile pour assouplir, Si non la transparence ne se fera pas et sera au contraire un résultat opaque et trop couvrant.

Attention la couleur doit être aussi bien malaxée pour le travail à la plume que pour le travail au pinceaux ! C'est à dire entre 10 et 20 minutes pour obtenir un mélangé crémeux et homogène.

La couleur préparée plus fluide gardera sa texture pendant quelques heures mais sèchera beaucoup plus vite que les mélanges faites pour peindre.

Le K-médium s'utilise PURE.

Ne rien additionner si on veut garder un bon équilibre.  Si la couleur dessèche, ajouter une goutte de K-médium en plus.

Seul inconvénient, qui n'en est pas un pour moi personnellement puisque je préfère travailler en couches fines, légères et transparentes afin d'obtenir un travail soigné , une cuisson s'impose après chaque étape.

Pour travailler des feuilles de Ginko, travaillez avec différents vert et préparez votre pinceau de telle façon qu'il y ait un dégradé qui se forme grâce à la prise des différents couleurs en même temps dans le pinceau. Vos feuilles seront légères et transparentes.